Crotte alors !

Déjections canines

Une fois n’est pas coutume, je vais me montrer critique à l’égard du 6e arrondissement de Lyon que par ailleurs j’adore.

En effet, on vit dans l’un des plus beaux arrondissements de Lyon et on ose à peine lever le nez pour admirer l’architecture tant le risque est grand de mettre les pieds dans la crotte. Résultat, on garde les yeux rivés aux trottoirs, privés du spectacle pourtant remarquable de nos rues et de nos bâtiments.

Depuis longtemps je pensais écrire sur ce sujet et aujourd’hui je me décide parce que ces derniers temps, les rues étaient encore plus sales que d’habitude.
Pour vous donner un aperçu, voici un petit échantillon de ce que j’ai photographié lors d’un unique trajet de 20 mn (un peu moins de deux kilomètres) dans mon quartier.

Sympa pour les employés de la voirie qui ont la charge de nettoyer derrière. Sympa pour les piétons, pour les parents dont les enfants ne regardent pas toujours où ils posent leurs petits pieds, pour les poussettes qu’on ne sait pas toujours par où faire passer, pour les automobilistes qui veulent ranger des affaires dans leur coffre ou doivent traverser le caniveau pour simplement accéder à la portière conducteur côté rue… *

Les grandes rues commerçantes sont un peu moins concernées, sans doute parce qu’elles sont plus souvent entretenues, mais surtout parce que les propriétaires de chiens semblent préférer la discrétion des petites rues résidentielles pour laisser Médor s’y soulager. Il faut croire qu’ils sont conscients que salir nos rues n’est pas très glorieux, qu’ils ont quand même un peu honte et préfèrent ne pas avoir trop de témoins… Quoique certains n’ont aucune honte à laisser leur chienchien s’oublier devant un commerce, voire près d’une terrasse où des clients sont attablés…

A votre avis, quelle est la proportion de propriétaires de chiens dans le 6e au regard de la population totale ? Vous ne savez pas. A vrai dire moi non plus mais je parierais que c’est une minorité. Une grosse minorité mais une minorité tout de même. Une minorité qui impose ses choix de vie et leurs écœurantes conséquences à la majorité. Vous trouvez cela juste ?

Déjections canines r 7995
Place Lyautey. Ici des enfants jouent parfois et des adultes s’assoient pour passer un moment de détente ou savourer un sandwich pendant leur pause déjeuner;

Il m’est arrivé d’interpeller des propriétaires de chiens au moment où ils laissaient leur animal faire ses besoins sur la voie publique. En général ils n’apprécient pas trop mes remarques. Mais surtout, tout ceux à qui je me suis adressée m’ont répondu sèchement qu’ils ‘ramassaient’. Comme par hasard ! Avec tous ces gens qui ‘ramassent’, je ne m’explique pas pourquoi nos rues restent aussi sales mais bon.

Déjections canines
Elle est gentille la dame : elle ramasse.
Déjections canines
Et donc voilà le résultat après le ramassage.

Imaginez la scène avec un humain à la place d’un chien. Un humain urinant contre un mur, contre la roue de votre véhicule, ou qui défèquerait sur un trottoir, vous trouveriez ça acceptable ? Non ? Même s’il ‘ramasse’ après ? Toujours pas ? Et pourquoi donc ? Les déjections d’un canidé sont-elles moins sales que celles d’un hominidé ? La scène impliquant un chien est-elle moins rebutante que celle impliquant un homme ? Non. Un chien qui fait ses besoins dans la rue (petite ou grosse commission), c’est moche à voir. Et même si son maître ‘ramasse’ après, ça reste dégueu.

Cette situation m’exaspère en général mais ce qui me révolte le plus c’est à proximité des groupes scolaires parce qu’on sait qu’à l’heure de rentrée ou de sortie d’école il va y avoir attroupement et que les gosses ne regardent pas où ils marchent. Et il y a peu j’ai été très en colère de voir que des imbéciles (c’est trop poli pour les désigner) avaient fait CHIER leur clébard chéri là où les gamins du collège Vendôme attachent leurs vélos et trottinettes, devant l’établissement. Les collégiens n’ont pas le droit de faire entrer ne serait-ce que les trottinettes dans les locaux et ils se retrouvent obligés de les garer dans la MERDE ! C’est simplement intolérable.

Quelles solutions ? Clairement il ne faut pas compter sur le sens civique des propriétaires de chiens.

Pendant un temps je soupçonnais les autorités de laxisme. Mais je me suis lancé comme défi de photographier des propriétaires de chiens en flagrant délit en train de laisser leur animal souiller nos rues et je me suis rendu compte que ce n’est pas si simple : ils savent se faire discrets, choisir les rues peu fréquentées, quand il n’y a pas trop de monde autour ! Et il doit y avoir une question d’horaires aussi. Je pense que leurs actes coupables ont surtout lieu tôt le matin et tard le soir. Donc contrairement à ce que je pensais, ce n’est pas évident de verbaliser. Le développement de la vidéosurveillance serait sans doute une option.

Peut-être faudrait-il aussi créer des espaces dédiés, des ‘toilettes publiques pour chiens’ mais ça aurait un coût qui se répercuterait sur tous les contribuables, qu’ils aient un chien ou pas.

Lors de voyages, j’ai pu constater que souvent à l’étranger, c’est souvent moins crade que chez nous. Les trottoirs jonchés de déjections canines semblent être une spécificité française. Il n’y a vraiment pas de quoi être fier… Alors ils font comment les autres ? On pourrait peut-être leur piquer des idées ? Ce n’est pas qu’ils ont moins de chiens. Les anglais par exemple adorent les animaux domestiques. Serait-ce culturel ? Les français seraient-ils sales ? La honte ! Il y aurait un vrai travail d’éducation à faire dès le plus jeune âge à l’école. On devrait apprendre aux enfants que c’est mal de resquiller dans les transports, de cracher par terre et de laisser son chien crotter n’importe où. Puisque les adultes donnent le mauvais exemple aux jeunes, il faudrait peut-être s’adresser aux nouvelles générations pour que ce soit eux qui éduquent leurs parents et grands-parents… Dernière proposition : les propriétaires de chats installent généralement chez eux une caisse avec de la litière pour que leur compagnon à poils fasse son popo. Pourquoi les amoureux des chiens ne feraient-ils pas de même ? Un journal étalé par terre dans leur appartement (je leur laisse le choix de la pièce) ferait surement l’affaire. Ce serait peut-être même plus écolo que tous ces petits sachets avec lesquels certains ‘ramassent’ effectivement la crotte de leur toutou (ils sont biodégradables ces petits sachets ?) Ils aiment leur animal ? Et bien qu’ils assument seuls les déchets que ceux-ci produisent au lieu de les imposer à l’ensemble de la population.

 

Déjections canines
Là vous reconnaissez : c’est la place Puvis de Chavanne. Et le chien il est DANS le square !
Déjections canines
A l’entrée des squares et des aires de jeux ils y a des panneaux dans ce genre. Le chien ne sait pas lire. Certains maîtres non plus. Pourtant le dessin est explicite.

 

*(ajout du 10/10/17) et j’oubliais de mentionner les personnes handicapées : celles en fauteuil qui doivent slalomer entre les cacas ou rouler dedans si le slalom n’est pas réalisable, les aveugles et personnes mal voyantes dont la canne blanche n’est à ma connaissance pas équipée de radar à crotte. Ils n’y pensent pas à ça les propriétaires de chiens.

© Copyrights

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s